Tumeurs et Organes sur Puce

Groupe de travail "Tumeurs et Organes sur Puce

Descriptif

Contexte et objectifs

En juin 2021, le gouvernement français a lancé un ambitieux plan de recherche et développement, “Innovation santé 2030”, avec l’ambition de “faire de la France la première nation innovante en santé en Europe”. Un moyen de relever ces défis est d’individualiser la prévention, la prédiction et le traitement des cancers en prenant en compte les différences inter-patients et les données de santé personnelles grâce au développement d’une médecine personnalisée et prédictive basée sur une approche multidisciplinaire. Les organes sur puces (OoCs) intègrent une ou plusieurs caractéristiques spécifiques d’un organe humain, telles que la dynamique microfluidique ou la structuration 3D, permettant la modélisation de la fonction des organes et des réponses (patho-) physiologiques en temps réel.

Ces technologies, fortes de 10 ans d’existence, ont été rendues possible grâce aux progrès de la culture cellulaire, au développement de la microfluidique pour la biologie et à des considérations éthiques concernant la nécessité de réduire l’expérimentation animale. Ces approches sont aujourd’hui implantées dans plusieurs équipes de notre inter-région et notre volonté est de constituer un groupe de travail pour permettre des avancées majeures dans le monde de la cancérologie (Tumeurs sur Puce).

Sur le plan clinique et fondamental, les principaux défis de la recherche sur le cancer sont :

  • L’établissement d’un microenvironnement pertinent in vitro afin de mieux comprendre le développement tumoral et les interactions entre les cellules cancéreuses et leur environnement,
  • L’exploration de moyens efficaces pour cribler les médicaments anticancéreux et permettre la découverte de nouvelles thérapies contre le cancer,
  • La définition de nouveaux modèles précliniques pour l’étude des cancers par une approche multi-organes.

Ce groupe de travail permettra : 

  • De faire émerger des projets OoC interdisciplinaires innovants émanant de questions fondamentales et cliniques non résolues à ce jour, en associant des physiciens, des biologistes et des cliniciens,
  • De mettre en place une méthodologie transversale entre les axes existants au sein du CNO pour proposer de nouveaux modèles in vitro pertinents et permettant de répondre à ces problématiques,
  • De faciliter les collaborations permettant de proposer des consortiums compétents et reconnus sur le plan national et international,
  • D’accroître la visibilité des équipes de l’inter-région travaillant sur l’ensemble de ces aspects multidisciplinaires.

Pilotage du groupe de travail

Pilotage :

Anthony TREIZEBRE
IEMN UMR CNRS 8520, Groupe BIOMEMS, Université de Lille, Villeneuve d’Ascq : anthony.treizebre@univ-lille.fr

Fabrice SONCIN
CNRS IRL2820 LIMMS-IIS – SMMiL-E project ; IRCL, Lille : fabrice.soncin@inserm.fr
fabrice.soncin@inserm.fr

Conseil d'administration

Le groupement est géré et administré par le Conseil d’administration. Il est composé de quatorze personnes physiques désignées par l’assemblée générale en son sein parmi les représentants nommés par les membres pour y siéger.
Les administrateurs sont nommés par l’assemblée générale pour une durée de trois ans renouvelable.
Le Conseil d’administration se réunit 4 fois par an, il prend toutes les décisions relatives au fonctionnement du Cancéropôle qui ne relèvent pas de l’Assemblée Générale, et notamment les nominations de l’équipe de direction, la désignation des coordonnateurs d’axes de recherche et des membres du comité de pilotage scientifique. Il propose le budget, le programme d’activités et les orientations stratégiques à l’Assemblée Générale.

Le Professeur Guy LAUNOY préside les séances du Conseil d’administration.

Etablissements de soins

  • CHU Amiens : Pr Jean-Pierre MAROLLEAU (Hématologue, Médecin généraliste)
  • CHU de Caen : Pr Emmanuel BABIN (Coordonnateur médical)
  • CHU de Lille : Dr Marie-Hélène VIEILLARD (Coordonnatrice de la Fédération de Cancérologie))
  • CHU de Rouen : M. David MALLET (Directeur de la Recherche Clinique et de l’Innovation)
  • Centre François Baclesse : Pr Marc-André MAHÉ (Directeur Général)
  • Centre Oscar Lambret : Pr Éric LARTIGAU (Directeur Général)
  • Centre Henri Becquerel : Pr Pierre VÉRA (Directeur Général)

Etablissements publics à caractère scientifique et technologique

  • Inserm : M. Samir OULD ALI (Délégué Régional)
  • CNRS : Mme Bénédicte SAMYN (Adjointe au Délégué Régional)

Etablissements de recherche-enseignement

  • Université de Picardie Jules Verne (Amiens) : Pr Halima OUADID-AHIDOUCH (Directrice UFR des sciences – Laboratoire de Physiologie Cellulaire et Moléculaire)
  • Université Caen : Pr Gandhi DAMAJ (Professeur des Universités – Hématologie)
  • Université Lille : Pr Éric BOULANGER (Vice-doyen Recherche de l’UFR3S)
  • Université Rouen : Pr Vincent RICHARD (Vice-Président)
X