Structurants / CNO

Appel à Projets "Soutien de Projets Structurants" du CNO

Descriptif et enjeu

Le Cancéropôle Nord-Ouest a pour mission d’aider et d’accompagner les acteurs de l’interrégion Nord-Ouest en favorisant l’innovation, la recherche translationnelle et l’émergence de projets collaboratifs en cancérologie.

Il soutient par cet appel à projets le développement d’actions structurantes ayant pour ambition de dynamiser sa communauté scientifique et de positionner au niveau national, voire européen, des projets de recherche originaux menés sur les différents sites du Cancéropôle Nord-Ouest.

Depuis 2018, 10 projets ont été ainsi financés à hauteur de 50 000 à 100 000 €.

Appel à Projets CNO "Soutien de Projets Structurants" 2024 le 16 octobre 2023 (AAP Clos)

Cet AAP a pour but de permettre l’émergence de projets inter-régionaux originaux et compétitifs en générant le rapprochement d’équipes provenant du tissu régional scientifique (laboratoire des EPST ou équipes labellisées) et hospitalier (public ou privé orienté vers l’innovation) des régions Hauts-de-France et Normandie.

Les projets capables de motiver et d’orienter vers le cancer des équipes présentes sur le périmètre du CNO, mais non impliquées jusqu’à présent dans une recherche en cancérologie et/ou capables de fédérer de nouvelles disciplines au sein de programmes bien définis seront étudiés avec une attention particulière.

Le CNO prévoit de financer dans le cadre de cet appel à projets au moins un projet ambitieux de nature à faire émerger et structurer une image spécifique de l’inter-région Nord-Ouest. Le montant maximal des crédits demandés ne pourra pas excéder 100 000 € TTC.

Calendrier de l’AAP Structuration 2024 (AAP Clos)

  • Publication des textes de l’AAP : 16 octobre 2023
  • Date limite de soumission des dossiers en ligne : 31 janvier 2024, midi
  • Expertise des projets éligibles par des experts indépendants hors CNO : Février-mars 2024
  • Audition des projets par le Comité de Pilotage Scientifique du CNO et décision de financement : Avril-Mai 2024
  • Envoi des notifications de réponse aux bénéficiaires et établissement des conventions : Juin 2024

Toute question d’ordre scientifique ou concernant le dossier peut être adressée à Marina Denyset, Chargée de mission scientifique – Accompagnement des chercheurs
Tél : 06 33 32 83 95
marina.denyset@canceropole-nordouest.org

 

Processus de soumission

Le dossier de candidature devra être présenté en respectant le formulaire en ligne sur l’intranet du CNO : https://escape.canceropole-nordouest.org/#/  

  • Le dossier scientifique devra décrire de façon concise les différents aspects du projet (contexte/objectifs, méthodologie, plan de réalisation, impact attendu), et mettre en avant le caractère particulièrement structurant et innovant au niveau inter-régional.
  • L’annexe financière devra faire apparaître les détails des postes de dépenses envisagés pour chaque équipe, les co-financements, et à titre informatif, l’implication des personnels contribuant au projet. L’établissement bénéficiaire des fonds et les coordonnées de la personne contact devront impérativement être indiqués. Le financement sera versé à ce seul établissement “gestionnaire” qui aura en charge de ventiler la subvention auprès des différentes structures impliquées dans le projet. A la fin de la durée de la convention, cet établissement devra également fournir le rapport d’activité (scientifique et financier pour la totalité du financement).
  • Le formulaire en ligne devra impérativement être rempli au plus tard le 31 janvier 2024, à midi.
  • La version papier obtenue sera envoyée, accompagnée du document “Avis et signatures” renseigné, dans les 5 jours ouvrés suivant le dépôt, à l’adresse indiquée ci-dessous :

Marina DENYSET – U1086 INSERM ANTICIPE
CHU Caen Normandie
Bâtiment Biologie · Recherche
Avenue de la Côte de Nacre – CS 30001
14033 Caen cedex 9

Les projets retenus lors des précédentes éditions

AAP structurant 2024

  • Complotisme, observance médicale et hormonothérapieadjuvante aux traitements du cancer du sein – COMBREAST, porté par Florent VARET, de l’équipe de recherche Anthropo-Lab du Laboratoire ETHICS (EA 7446) de Université Catholique de Lille. Ce projet se donne pour objectifs de développer, sur des bases scientifiques, des interventions visant à lutter contre les effets de la désinformation et du complotisme sur l’observance liée à l’hormonothérapie adjuvante proposée à des patients pour leur cancer du sein ; et développer le premier réseau interrégional ou national rassemblant chercheur·ses, professionnel·les de santé et patient·es autour de la thématique « Désinformation et cancer ». Les partenaires du projet apporteront leurs expertises en oncologie médicale (Dr François CHERIFI du Centre François Baclesse de Caen), en psycho-oncologie (Drs Kristopher LAMORE et Valentyn FOURNIER du laboratoire SCALab de l’Université de Lille) et dans l’étude des croyances conspirationnistes (Dr. Sylvain Delouvé du Laboratoire LP3C de l’Université de Rennes2, non financé ici).
  • Targeted identification of nonsense mutation correctors for the treatment of certain forms of cancer – CANCER-STOP, porté par le Dr Fabrice LEJEUNE, équipe de recherche « Approches thérapeutiques moléculaires des maladies génétiques et du cancer » Unité CANTHER de Lille. Le projet CANCER-STOP s’intéresse aux mutations non-sens touchant des gènes d’intérêt dans les mécanismes cellulaires anti-cancer et aux molécules de translecture capables de contourner ces mutations. L’objectif est en particulier d’établir par cristallographie la structure 3D d’une protéine pré-identifiée qui lorsqu’elle est inhibée induit une translecture très efficace. Une fois la structure du site d’inhibition obtenue, des molécules inhibitrices virtuelles seront créées avant leur synthèse. Leur activité de translecture sera ensuite validée puis la toxicité des molécules candidates étudiée. Les deux partenaires du projet apporteront leurs expertises en chimie thérapeutique et en chémoinformatique et biostructurae (Drs. Anne-Sophie Voisin et Jana Sopkova – Centre d’Études et de Recherche sur le Médicament de Normandie (CERMN) à Caen).

En savoir plus

AAP structurant 2023

  • Le projet KICAP « Modulation du Domaine KInase de la Protéine TRPM7 : Impact sur l’Agressivité des Cellules CAncéreuses Pancréatiques Humaines », porté par  Mathieu GAUTIER, Nicolas JONCKHEERE et Jana SOPKOVA. Ce projet a pour objectifs de confirmer le rôle de la protéine TRPM7 dans les propriétés des cellules cancéreuses pancréatiques et d’identifier de nouvelles molécules anticancéreuses ciblant cette protéine et plus spécifiquement son domaine kinase. Il s’appuie sur l’expertise de physiologistes cellulaires, de biologistes moléculaires, de biochimistes, de chimistes, et de spécialistes de la structure des protéines, basée sur la complémentarité entre les laboratoires CANTHER (Lille), CERMN (Caen) et LPCM (Amiens).

En savoir plus

AAP structurant 2022

  • Le projet Death Angel  “Ciblage des capacités apoptotiques du récepteur MET comme nouvelle stratégie thérapeutique dans les cancers du poumon”, porté par David TULASNE. L’objectif est de mieux comprendre les mécanismes induit par MET Ex14 conduisant à la tumorigénèse pulmonaire et proposer sur cette base de nouvelles stratégies thérapeutiques par des composés synthétiques originaux
  • Le projet STRATEGIC “STRucturation de l’Analyse des Transcrits dEs Gènes Impliqués dans les Cancers héréditaires en Normandie et Nord-Pas de Calais”, porté par Claude HOUDAYER. Le projet STRATEGIC a pour objectif d’organiser et structurer l’accès des analyses conjointes ADN/ARN aux patient.es. vu.es en consultation d’oncogénétique sur les sites de Caen, Lille et Rouen.

En savoir plus

AAP structurant 2021

  • Le projet MechanoGlio, porté par l’équipe Astrocyte et Niche Vasculaire du Laboratoire DC2N (Rouen), l’Unité CANTHER (Lille), l’Unité PhIND du GIP Cyceron (Caen), le LIMMS (Lille) et le Laboratoire PRISM (Lille) a pour objectif de regrouper les expertises multidisciplinaires pour élucider les mécanismes fondamentaux des forces et contraintes physiques qui s’exercent sur les cellules de gliomes au cours de la croissance tumorales et lors de l’invasion dans le parenchyme cérébral, des mécanismes liés à la récidive (Axe 4).

En savoir plus

AAP structurant 2020

  • Le projet OrgaNO, porté par les Unités de Recherche ANTICIPE (Caen) et CANTHER (Lille), a pour objectif la mise en place d’un programme collaboratif d’établissement « à façon » de lignée d’organoïdes issus de tumeurs (Axe 1).
  • Le projet DECIBEL, porté par l’Unité de Recherche ANTICIPE (Caen), les registres des tumeurs du Calvados, de la Manche, de la Somme, et de Lille et sa région, en lien avec les URPS de Normandie et des Hauts-de-France, a pour objectif d’évaluer l’apport d’une formation en ligne pour les médecins généralistes afin d’améliorer le stade au diagnostic des patients atteints d’un cancer de la cavité buccale (Axe 5).

En savoir plus

AAP structurant 2019

  • Le Projet pluridisciplinaire SysMols  “Développement d’un micro-dispositif biomimétique pour l’étude de la métastatique hépatique” (porteur Anthony TREIZEBRE, IEMN Lille) regroupant 5  équipes de recherche de la région Hauts-de-France, ( UMR8520 CNRS IEMN, UMR CNRS 2820 SMMIL-E, Inserm U908, Centre Oscar Lambret à Lille et UTC de Compiègne) avec pour but de concevoir un Organe sur Puce (OoC) mimant l’architecture de sinusoïdes hépatiques afin d’identifier et caractériser ses interactions avec les Cellules Tumorales Circulantes issues de cancers primaires et capables de rejoindre la niche hépatique. Ce projet a été financé à hauteur de 99 580 euros (Axe 1).
  • Le Projet CARNO  “Nouveau concept d’administration de lymphocytes T exprimant un récepteur chimérique (CAR) pour le traitement des leucémies aiguës lymphoblastiques, faisabilité et preuve de principe in vivo chez la souris à l’échelon du Cancéropôle Nord-Ouest” (porteur Olivier BOYER, Inserm U1234 Rouen) implique 4 équipes des régions Normandie et Hauts-de-France (Inserm U1234 à Rouen, Inserm U1086 à Caen, EFS Hauts de France-Normandie) afin de mettre en place un nouveau concept d’administration des CAR T cells et de le valider dans un modèle murin. Ce projet a été financé à hauteur de 91 411 euros (Axe 2).

AAP structurant 2018

  • Le projet Cog-Immuno : “Etude des fonctions cognitives des patients traités par immunothérapie : Evaluer et comprendre, de la préclinique à la clinique” (porteur Florence JOLY, Centre François Baclesse, Service de recherche clinique, Inserm 1086 Anticipe) regroupant 6 équipes (Service de Recherche Clinique du Centre François Baclesse et Inserm U1077 à Caen, Inserm U1239 à Rouen, Services de Dermatologie et de Pneumologie et Oncologie Thoracique du CHU de Lille, Service d’Oncologie Médicale du CHU d’Amiens Picardie) a été financé à hauteur de 100 000 € (Axe 4).
  • Le projet RESISPANC : “L’adénocarcinome pancréatique : Comprendre et cibler la résistance aux traitements chimiothérapeutiques” (porteur Isabelle VAN SEUNINGEN, UMR-S 1172 Inserm) regroupant 4 équipes (Inserm U1172, U1192 et UMR8520 CNRS IEMN à Lille et EA4667 à Amiens) a été financé en partie à hauteur de 43 000 € (Axe 1). En effet, dans le contexte des orientations annoncées du futur Plan Cancer, il est apparu stratégique au CNO de soutenir la constitution sur son territoire d’une cohorte multicentrique rétrospective de patients longs survivants (survie de plus de 5 ans) afin de pouvoir les comparer à des patients ayant un pronostic habituel et une survie plus courte (moins de 2 ans) pour identifier des marqueurs de bon pronostic et/ou de chimiosensibilité. Le CNO finance ainsi des temps ARC dans les 4 établissements hospitaliers impliqués dans le projet.

AAP structurant 2017

  • Le projet PRPO : “Protonthérapie et Radiomique pour personnaliser les traitements en oncologie” (porteur Pierre VERA, Centre Henri Becquerel, Rouen) regroupant 5 équipes (Centre Henri Becquerel à Rouen, Hôpital Universitaire Saint Luc à Bruxelles, Centre Oscar Lambret à Lille, Centre François Baclesse à Caen et la Société Aquilab à Lille) a été financé à hauteur de 100 000€ (Axe 3).
  • Le projet DEPRONOV : “Recherche de profils transcriptomiques (mRNA, miRNA, lncRNA…) différentiels liés à l’environnement socio-économique chez les femmes présentant un cancer de l’ovaire séreux de haut grade” (porteur Guy LAUNOY, Inserm U1086 ANTICIPE, Unité de Recherche Interdisciplinaire pour la prévention et le traitement des cancers) regroupant 3 équipes (Inserm U1086 à Caen, Inserm U1216 à Grenoble et la Plateforme de génomique fonctionnelle et structurale de Lille) a été financé à hauteur de 100 000 € (Axe 1 et 5).

AAP structurant 2016

  • Le Projet Métropolis : “Etude des caractéristiques cliniques et moléculaires associées aux mutations des sites d’épissage de l’exon 14 de Met dans le cancer pulmonaire” (porteur Alexis CORTOT, Institut de Biologie de Lille/ Service de Pneumologie et oncologie thoracique, CHRU de Lille) regroupant 6 équipes (UMR8161 à Lille et 5 plates-formes de biologie moléculaire de l’inter-région) a été financé à hauteur de 100 000€. (Axe 1).
  • Le projet SLP-Rares : “Réseau de prise en charge clinique et d’études translationelles longitudinales des hémopathies lymphoides chroniques B indolentes rares : Application à la Maladie de Waldenström et à la tricholeucocytose” (porteur Pierre MOREL, Service d’hématologie clinique et thérapie cellulaire, CHU d’Amiens) rassemblant 5 équipes (tous les services d’hématologie de l’interrégion) a été financé à hauteur 100 000€. (Axe 2).
  • Le projet SICASTE : “Signature calcique dans le cancer du pancréas: rôle dans l’activation des cellules stellaires et dans la progression du cancer du pancréas” (porteur Natalia PREVARSKAYA, Laboratoire de Physiologie cellulaire, SN3, Université de Lille 1) rassemblant 2 équipes (Inserm U1003 à Lille et EA4667 à Amiens) a été financé à hauteur de 50 000€. (Axe 1).

Contact

Marina DENYSET
Chargée de mission scientifique- Accompagnement des chercheurs
marina.denyset@canceropole-nordouest.org
+33 (0) 3 20 49 86 79
06 33 32 83 95

Conseil d'administration

Le groupement est géré et administré par le Conseil d’administration. Il est composé de quatorze personnes physiques désignées par l’assemblée générale en son sein parmi les représentants nommés par les membres pour y siéger.
Les administrateurs sont nommés par l’assemblée générale pour une durée de trois ans renouvelable.
Le Conseil d’administration se réunit 4 fois par an, il prend toutes les décisions relatives au fonctionnement du Cancéropôle qui ne relèvent pas de l’Assemblée Générale, et notamment les nominations de l’équipe de direction, la désignation des coordonnateurs d’axes de recherche et des membres du comité de pilotage scientifique. Il propose le budget, le programme d’activités et les orientations stratégiques à l’Assemblée Générale.

Le Professeur Guy LAUNOY préside les séances du Conseil d’administration.

MàJ : avril 2023

Etablissements de soins

  • CHU Amiens : Pr Jean-Pierre MAROLLEAU (Chef de service, Hématologie)
  • CHU de Caen : Pr Emmanuel BABIN (Coordonnateur médical)
  • CHU de Lille : Dr Marie-Hélène VIEILLARD (Coordonnatrice de la Fédération de Cancérologie)
  • CHU de Rouen : M. David MALLET (Directeur de la Recherche Clinique et de l’Innovation)
  • Centre François Baclesse : Pr Marc-André MAHÉ (Directeur Général)
  • Centre Oscar Lambret : Pr Éric LARTIGAU (Directeur Général)
  • Centre Henri Becquerel : Pr Pierre VÉRA (Directeur Général)

Etablissements publics à caractère scientifique et technologique

  • Inserm : M. Samir OULD ALI (Délégué Régional)
  • CNRS : Mme Martine DUTERQUE (Directrice de recherche CNRS)

Etablissements de recherche-enseignement

  • Université de Picardie Jules Verne (Amiens) : Pr Halima OUADID-AHIDOUCH (Directrice UFR des sciences – Laboratoire de Physiologie Cellulaire et Moléculaire)
  • Université Caen : Pr Gandhi DAMAJ (Professeur des Universités – Hématologie)
  • Université Lille : Pr Éric BOULANGER (Vice-doyen Recherche de l’UFR3S)
  • Université Rouen : Pr Vincent RICHARD (Vice-Président)